Why You Need Your Girlfriends More Than You Think

Pourquoi vous avez besoin de vos copines plus que vous ne le croyez

/ Me, myself & I

L'amitié entre femmes oscille entre complexité et simplicité, beauté et fragilité ; certes, elle peut être délicate par moments. Mais il n'existe pas de chose plus puissante que des femmes qui se réunissent pour se soutenir.

Je me souviens toujours de notre rencontre avec Anna. J'avais six ans et c'était mon premier jour d'école. Elle était bruyante et franche, tandis que moi, j'étais timide ; bref, nous étions deux pôles opposés. Alors que j'avais du mal à m'imaginer parler à quelqu'un, elle m'a abordée avec ses yeux verts lumineux, son grand sourire et m'a invitée à la rejoindre.

Malgré nos différences, ça a tout de suite collé entre nous et nous sommes restées des amies proches tout au long de notre scolarité. Même si la dynamique de notre relation évoluait avec l'âge, nous nous voyions toujours fréquemment ; il ne s'écoulait pas une semaine sans que nous nous parlions.

Au fil du temps nous avons fait tout ce que les meilleures amies font : nous avons organisé des soirées pyjama, nous nous sommes prêtées des habits, des bijoux et nous avons échangé des bracelets d'amitié. Nous avons regardé des comédies romantiques en dévorant des pots entiers de crème glacée et en papotant de tous ces loosers qui avaient brisé nos cœurs. Même si de temps en temps j'avais la sensation que nous n'étions pas sur la même longueur d'onde, elle a toujours su déceler précisément ce que je pensais sans que je prononce un mot.

La nouvelle de son départ au Cambodge pour y travailler pendant une durée indéterminée m'a dévastée. Évidemment, je voulais le meilleur pour elle, mais j'étais inquiète de ce que la distance de plus de dix mille kilomètres ferait à notre amitié de vingt-cinq ans. Comme j'ai toujours ressenti une incroyable connexion avec elle et l'influence positive qu'avait sur moi notre amitié, cet événement m'a fait comprendre que la plupart de mes forces émotionnelles et mentales venaient des liens profonds que je tissais avec des femmes.

En effet, la psychologie des amitiés proches entre les femmes est puissante. Il existe même des preuves scientifiques que les relations que l'on construit avec nos copines pourraient sauver nos vies. Selon les résultats d'une étude de l'Université d'Oxford, la santé globale et le bienêtre des femmes s'améliorent quand elles se voient au minimum deux fois par semaine avec leurs meilleures amies. Parmi des bienfaits signalés pour la santé : le rétablissement plus rapide après une maladie, le renforcement des défenses immunitaires et la baisse de l'anxiété. Une autre étude a même conclu que les femmes atteintes d'un cancer du sein à un stade précoce avaient plus de chances de survivre si elles fréquentaient des amies proches.

« À travers la dépression, la perte, le cancer, le traumatisme, la violence domestique, l'abus émotionnel, les difficultés professionnelles, l'infertilité, la solitude et la mort, les femmes trouvent toujours des moyens de se tendre la main et de tout surmonter, » précise Kate Leaver, l'auteure du livre « The Friendship Cure », en expliquant au journal Evening Standard que les femmes aiment leurs copines intensément.

Quand la vie devient compliquée, tout ce dont on a besoin c'est quelqu'un qui nous écoute vraiment et qui ne nous juge pas, mais les membres de la famille ne sont pas toujours aptes à remplir cette fonction. Une fois que l'on se sera confié, on ne pourra plus revenir en arrière. Vos copines peuvent vous écouter, compatir, et cela sans toutes les complications sentimentales des relations au sein de la famille. J'ai eu la chance d'être entourée de femmes exceptionnelles dans ma famille, mais je sais que ce n'est pas le cas pour tout le monde. Mais malgré tout, les femmes qui ne sont pas nées dans des familles sur lesquelles elles peuvent compter, peuvent toujours chercher ce soutien dans l'amitié.

De plus, les relations que les femmes tissent entre elles sortent de la dynamique habituelle des relations amoureuses. On n'est pas redevable à nos amies de la même manière qu'à nos partenaires romantiques. Avec de véritables amies on peut ne pas avoir de contacts pendant de longues périodes, mais la connexion et le lien affectif restent intacts. Aussi amoureuse que vous soyez de votre partenaire, aussi bonne que soit votre relation, il y a certaines choses que vous ne pouvez partager qu'avec vos copines les plus proches.


Curieusement, quand on rencontre une nouvelle femme, comme dans n'importe quel scénario de rencontre amoureuse, on sent s'il existe une connexion. Il se peut que cette rencontre mène une amitié, il se peut que vous compreniez qu'après tout vous n'êtes pas compatibles.

La façon dont les femmes communiquent diffère de celle des hommes. Nous sommes plus verbales et nous aimons avoir des discussions, tandis que les hommes forment des liens en faisant des activités ensemble. Sans doute les amitiés sont essentielles pour les deux sexes, mais il existe des recherches qui démontrent que les femmes ont davantage besoin d'entretenir des relations d'amitié que les hommes.

Dans des études de Stanford et d'UCLA, la psychologue Alisa Ruby Bash explique que l'amitié entre les femmes contribue à augmenter les niveaux de sérotonine et d'ocytocine dans le cerveau. Le premier est un neurotransmetteur associé au sentiment de la joie, tandis que le dernier est une « hormone de l'attachement ». Ce genre de poussée hormonale provoque l'instinct protecteur et le désir de tisser des liens.

Créer et entretenir des amitiés proches prend du temps et nécessite du travail, mais cela vaut le coup. La vie perdrait tout son sens sans amitiés profondes. Que ça soit pour bénéficier d'une épaule sur laquelle pleurer, ou pour partager de bons moments, ou encore pour décider tout simplement quelles boucles d'oreille marchent le mieux avec votre forme de visage, compter sur vos copines peut servir de repère dans votre vie.